Structure de l'oeil

Pourquoi nos yeux sont-ils toujours humidifiés ? A quoi servent les larmes lorsque l'oeil ne subit pas d'attaque ?

 

Le rôle des larmes est multiple et essentiel à la bonne survie de la surface oculaire de l'oeil. Un de ces premiers rôle est de lubrifier la cornée et cette surface, et participe au dioptre oculaire, pour avoir une vision de bonne qualité. Elles vont permettre aussi de nourrir les couches les plus superficielles de la cornée. Elles vont avoir un rôle, aussi, de nettoyage de la surface oculaire par un effet de lavage lors de chaque clignement de paupières et ensuite un rôle de défense puisque les larmes contiennent de nombreuses substances anti-microbiennes.

En complément avec le schéma ci-dessus, nous avons dans un œil :

- La sclère : couche externe de l'oeil qui est normalement blanche et opaque, entourée de la conjonctive.


- La conjonctive : membrane qui joint des parties organiques.


- La cornée : membrane transparente située à l'avant de l'oeil. Elle est la première et principale lentille de l'oeil. La cornée permet de voir l'iris.


- La chambre antérieure : espace situé entre la cornée et l'iris. Elle est remplie d'un liquide transparent appelé humeur aqueuse.


- L’iris : partie colorée de l'œil, il filtre la lumière.


- La pupille : ouverture circulaire située au centre de l'iris, à travers laquelle passe la lumière. On peut ajouter que son diamètre varie selon la luminosité : de 1 à 2 mm de diamètre quand la lumière est intense pour atteindre 8 mm dans l'obscurité.


- Le cristallin : structure biconvexe transparente située derrière la pupille et l'iris, c'est la seconde lentille de l'oeil.


- Le corps ciliaire : c’est ce qui produit l'humeur aqueuse et qui retient le cristallin. La contraction du muscle ciliaire permet de diriger les rayons lumineux.


- La chambre postérieure : petit espace situé entre l'iris et le cristallin.


- Le vitré : large espace situé derrière le cristallin et s'étendant jusqu'à la rétine. Cette cavité est remplie d'un matériel gélatineux appelé vitré.


- La rétine : tissu très fragile et très important puisqu'il transforme la lumière en influx nerveux.

 
- La macula : région de la rétine située au pôle postérieur. Elle est responsable de la vision fine.


- La choroïde : couche de vaisseaux située entre la sclère et la rétine.


- La papille optique : portion du nerf optique.

 

Le système lacrymal est constitué de glandes lacrymales et de canaux lacrymaux. La fonction des glandes lacrymales est de secréter en continue un liquide gras aqueux afin de recouvrir la partie antérieure de notre globe oculaire : la cornée. Les larmes alimentent le film lacrymal qui recouvre la cornée, ce film est composé de 3 couches :

-une couche superficielle lipidique

-une couche aqueuse

-une couche de mucus

La couche externe est une couche grasse qui a pour but de diminuer l’évaporation des larmes. La couche aqueuse a pour rôle de d’apporter des éléments nutritifs à notre cornée.

Ce film lacrymal est principalement constitué :

-d’eau (H2O)

-de protéines (lysozyme, lactotransferrine,…)

-de sels minéraux, d’oxygène

-et d’autres éléments.

Ces éléments sont prélevés en quasi-totalité dans notre sang. Cependant, certains composants sont synthétisés au niveau des glandes lacrymales tel que le lysozyme. Le rôle principal de ce liquide est :

-de protéger notre œil des agressions extérieures

-et de permettre un apport continuel de substances permettant le fonctionnement des cellules de la cornée (car la cornée n’est pas vascularisée).

Une agression extérieure conduit les glandes lacrymales à effectuer une surproduction du liquide aqueux, d’où l’apparition des larmes, lorsque l’œil cligne, cette surproduction de larmes est étalée sur la cornée puis drainée vers les canaux lacrymaux inférieurs qui mènent au sac lacrymal puis au tube naso-lacrymal.

L'appareil lacrymal décrit les structures qui sécrètent les larmes et les conduisent jusqu’aux fosses nasales.



 

Il comprend :

-les glandes lacrymales qui sont situées dans la partie antérieure, supéro-externe de la cavité orbitaire. Des petits canaux excréteurs déversent les larmes sur la conjonctive à partir du coin supéro-externe de l’œil

-les conduits lacrymaux sont au nombre de deux et sont de petits canaux situés au-dessus et au-dessous de chaque caroncule. Les conduits lacrymaux déversent les larmes dans le sac lacrymal. Ce sont les deux petits points situés dans le cantus interne de l’œil.

-les sacs lacrymaux qui sont localisés dans la gouttière lacrymale osseuse.

Ils servent à recueillir temporairement les larmes avant que ces dernières ne soient déversées dans les canaux lacrymo-nasaux.

L’appareil lacrymal est composé de :

-la glande lacrymale (qui produit une solution saline contenant du mucus, de la lysozyme et des anticorps)

-des canalicules lacrymaux

-du sac lacrymal

-et du conduit lacrymo-nasal.

La glande lacrymale occupe l’angle supéro-latéral de l’orbite, au dos de la paupière supérieure.

Le réflexe de clignement part de la cornée lorsque celle-ci arrive au contact d’un objet ou lorsqu’elle est sèche. L’évaporation des larmes est retardée par le caractère huileux du liquide lacrymal.

 Il existe une glande lacrymale accessoire située entre l'oeil et le nez, qui fonctionne de manière plus autonome. Elle est responsable du film lacrymal qui recouvre notre oeil en permanance, assurant le transport de l'oxygène et d'éléments nutritifs. Attention : le film lacrymal n'est pas composé de larmes, mais bien de 3 couches différentes tandis que les larmes sont homogènes.

 

Maud.

 


 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×